Lierre: une vingtaine de familles expulsées de leur logement social car ils étaient propriétaires à l'étranger

Au total, 25 familles ont du quitter leur logement social à Lierre (province d'Anvers) car elles possédaient une résidence à l'étranger, a rapporté dimanche la VRT. Les locataires doivent également rembourser la réduction sociale dont ils ont bénéficié durant plusieurs années.

En août, les 1135 locataires de logements sociaux de Lierre ont reçu un courrier leur rappelant qu'il était interdit de posséder des biens à l'étranger et qu'une enquête allait être menée. "Aucune réponse n'a été reçue à cette requête", a expliqué le directeur de la société du logement de Lierre, Marc Vanden Eynde.

Lors de l'enquête, les responsables de la société du logement ont découvert que 25 familles étaient déjà propriétaires d'un appartement, d'une maison ou d'un terrain à bâtir à l'étranger.

Les 25 locataires ont reçu leur préavis et doivent quitter leur logement social d'ici la fin du mois de septembre. Ils ont également écopé d'une amende correspondant à la réduction sociale dont ils ont bénéficié au cours des dernières années. Pour certains d'entre eux, ce montant atteint les 35.000 euros.

La commune de Lierre a réalisé cette enquête en raison d'une importante demande pour la location d'un logement social. "Nous disposons de 1135 logements et il y a 1900 personnes sur la liste d'attente", précise M. Vanden Eynde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK