Liernu: les ULM s'en iront quand les éoliennes seront là

C'est peut-être la fin d'une saga à Liernu (Eghezée). C'est l'Avenir qui l'annonce ce mercredi, le petit aérodrome cessera ses activités dès que le projet éolien porté par Eneco Wind sortira de terre. 6 éoliennes qui doivent être érigées à l'est de l'E411, entre l'autoroute et les villages de Aische et de Liernu, à moins de deux kilomètres à vol d'oiseau de l'actuel ULModrome. Le projet date d'il y a cinq ans. L'exploitant de l'ULModrome s'y était opposé, pour des raisons évidentes de sécurité. Les deux activités étaient incompatibles. C'était soit l'une, soit l'autre. Chacun se battait pour défendre son projet.

Convention signée

Aujourd'hui, les deux camps adverses sont devenus amis. Ils ont trouvé un terrain d'entente. La formule ? Une convention qui stipule que l'ULModrome rend les armes. Dans le permis octroyé au promoteur éolien, on découvre que "...l'exploitant de l'ULModrome s'engage à cesser l'exploitation de l'ULModrome à Eghezée dès la mise en exécution du présent permis unique".

En contrepartie, le gérant du site a obtenu une compensation financière.

"C'est un juste compromis", commente Alain Hanse, l'exploitant de l'ULModrome, qui ne désire pas faire d'autres commentaires. A ce jour, le montant de l'indemnisation n'est pas connu. Les deux parties restent discrètes et font valoir une clause de confidentialité.

Les riverains restent attentifs

"Nous volerons jusqu'à la date de construction de la première éolienne," précise Alain Hanse. "Et nous espérons encore voler longtemps." C'est que le permis délivré au promoteur éolien risque à son tour de faire l'objet de recours, recours qui entraînerait un report du chantier. Pas de quoi encore rassurer complètement les riverains qui se plaignent depuis des années des nuisances du petit aérodrome.

"L'exploitant dispose certes d'un permis pour voler actuellement," explique Denis Brusselmans, l'avocat des riverains opposés à l'ULModrome. "Mais nous l'avons contesté au conseil d'Etat. Si les choses traînent, l'arrêt du Conseil d'Etat sera donc très intéressant."

Le promoteur éolien espère le début des travaux pour l'an prochain. Dans ce cas, 2018 serait bel et bien la dernière année de vol au-dessus de Liernu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK