Liège: VEGA pointe un recul du caractère international des Guillemins

Liège: VEGA pointe un recul du caractère international des Guillemins
Liège: VEGA pointe un recul du caractère international des Guillemins - © Tous droits réservés

Le Thalys wallon ne circulera plus après le 31 mars. Officiellement, il s'agit d'une "suspension" contre laquelle s'est notamment élevé le Conseil Communal de Liège. VEGA, le mouvement des "Verts et à gauche", qui compte un élu au sein de ce Conseil, s'interroge à propos des raisons invoquées par la SNCB: un déficit d'exploitation et des problèmes techniques liés à la mise en place d'un nouveau système de sécurité.

Le déficit est pourtant couvert, au moins en partie, par une dotation fédérale spécifique qui, elle, est maintenue, affirme VEGA. Il s'étonne par ailleurs que l'interruption du Thalys vers les Pays-Bas ne soit pas envisagée aussi, alors que les problèmes techniques pointés se posent également à Anvers.

Mais, au-delà du Thalys wallon, VEGA pointe un recul du caractère international de la gare de Liège-Guillemins. Elle vient, par exemple, de perdre ses liaisons directes avec Aachen et Lille. François Schreuer, le conseiller communal de VEGA à Liège, émet 10 propositions pour inverser la tendance.

"Par exemple une meilleure collaboration avec les sociétés des chemins de fer des pays voisins, notamment Hollandais et Luxembourgeois, qui sont l’un et l’autre désireux de développer leurs services vers la Belgique et qui pourraient faire de Liège un point d’arrivée de services qui nous intéresseraient directement. De façon plus générale, il est souhaitable de s’inscrire dans une dynamique de création d’un service publique européen. Par exemple, en formulant un projet de train de nuit qui pourrait être une alternative écologiquement beaucoup plus soutenable et très intéressante en terme de qualité de la déserte qu’elle offrirait aux vols lowcost. C’est quand même assez frappant de voir que dans une gare qui se dit internationale, par exemple, la signalétique reste principalement francophone et on ne dispose même pas d’un espace chauffé d’attente. Il y a un service d’autocar qui passe à Liège et qui est aujourd’hui très mal accueilli. Ce service pourrait être très complémentaire par rapport à l’offre ferroviaire qu’on a aux Guillemins, moyennant la mise en place d’une structure d’accueil de ses autocars internationaux. Il y a beaucoup de propositions qui, sans être couteuses, permettraient d’améliorer substantiellement le service. Il est important de rappeler que développer le service international et intérieur, ça va ensemble".

VEGA plaide d'ailleurs pour un réquilibrage au sein du réseau ferroviaire. Il estime qu'il faut garder les liaisons à grande vitesse mais en même temps sortir d'une logique du "Tout au TGV" qui, selon lui, a fragilisé l'ensemble du réseau.

Martial Giot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK