Liège: une pollution très ancienne sur le chantier du CIAC à La Boverie

Le chantier en cours du futur CIAC à La Boverie.
4 images
Le chantier en cours du futur CIAC à La Boverie. - © ADs/DR

Sur le site de la Boverie, l'ancien Musée d'art moderne est en complète transformation. Le bâtiment, redessiné par les architectes Ricciotti et PHD, doit être terminé pour fin 2015 et rouvrir ses portes à l'automne 2016. Le chantier en cours actuellement consiste en la construction d'une nouvelle extension, en face de la Dérivation et du Quai Mativa. Les entreprises chargées des fondations ont eu une grosse surprise, il y a quelques semaines: le sous-sol était pollué.

Camions, pelles et grues mécaniques s'activent sur le chantier du futur Centre d'art. C'est en creusant les caves que les opérateurs ont découvert cette pollution historique. Elle remonte au XIXe siècle. Jean-Pierre Hupkens, échevin de la culture. "Cette pollution est notamment due à l'activité des anciennes usines Cuivre et Zinc. Les eaux de la Dérivation ont charrié cette pollution. Et puis, les boues de la Dérivation ont été stockées sur l'île de la Boverie, il y a longtemps, au XIXe siècle, et donc avant 1905, la date de l'Exposition universelle sur le site. C'est à cette pollution que nous sommes confrontés."

Dépassement budgétaire

La solution choisie a été de poursuivre l'excavation comme prévu, pour maintenir les hauteurs de plafond, à 3 mètres 50. Il n'y aura pas de retard, mais une hausse de la facture, car il faut transporter et faire dépolluer ces terres. "Le dépassement budgétaire est de près d'un million et demi d'euros", souligne Jean-Pierre Hupkens. "C'est loin d'être négligeable évidemment. Mais cette pollution n'apportera aucun autre inconvénient. Pas de retard, et les surfaces d'exploitation auront ainsi  la hauteur nécessaire prévue par les plans des architectes. Je pense que nous avons pris la bonne décision."

Les sous-sols nettoyés et dépollués seront recouverts d'une chape de béton, et les fondations intérieures sont en cours d'installation. Le futur CIAC comportera au total 5000 mètres carrés d'exposition, répartis sur deux niveaux.

Alain Delaunois

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK