Liège: une ligne spéciale pour les appels de nuit aux médecins généralistes

Liège: une ligne spéciale pour les appels de nuit aux médecins généralistes.
Liège: une ligne spéciale pour les appels de nuit aux médecins généralistes. - © AFP/PASCAL PAVANI

A Liège, les hôpitaux mettent en place une ligne spéciale pour les appels de nuit aux médecins généralistes. L'objectif, c'est d'orienter au mieux les patients et de limiter les déplacements inutiles des médecins de garde durant la nuit.

Concrètement, si vous appelez un médecin de garde entre 22h et 7h, c'est un infirmier du CHU de Liège qui vous répondra et qui décidera de la prise en charge adéquate. Déjà actif dans la région du Condroz depuis octobre 2011, le dispositif va donc s’étendre à partir du 1er juillet et il concerne plus de 300 000 habitants en région liégeoise. Il devrait ainsi permettre de réduire de 40% la charge des médecins de garde.

Le Dr Edmond Brasseur, coordinateur du projet, explique la procédure: "Le patient appelle son généraliste. Il est dévié sans s'en rendre compte vers un infirmier qui régule les appels. Et là, il y a un petit changement puisque, en fonction de son état de santé et de gravité, soit on l'oriente vers le Central 112, soit on lui propose de venir à l'hôpital quand il a besoin d'examens complémentaires, soit on l'envoie vers son généraliste comme ça aurait été le cas avant ou alors on lui demande de venir le lendemain voir son médecin de famille".

Le travail des généralistes est ainsi facilité: "En outre, il y a une amélioration qualitative puisque les patients qui ont des plaintes comme par exemple une douleur thoracique avec éventuellement un infarctus vont être orientés d'emblée vers le Central 112 avec une prise en charge plus rapide et un gain de temps évident pour le patient".

Le personnel est formé spécialement à cette tâche: "Les infirmiers qui reçoivent ces appels doivent être titrés SISU. Ce sont donc des infirmiers d'urgence et de soins intensifs qui ont une formation d'une semaine full time pour être aptes à utiliser les algorithmes" (ndlr: ces situations types, prévues par les médecins, qui vont permettre à l'infirmier de suivre la bonne procédure lors de l'appel du patient).

 

J. Antoine

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK