Liège: un opéra participatif pour jeune public à l'ORW

"On voulait quelque chose qui s'apparente vraiment à l'opéra", explique le hutois André Borbé. "On voulait des scènes dramatiques et à un moment on a même hésité à avoir un personnage qui meurt sur scène. On s'est dit qu'on allait aller jusqu'au bout. En contrepartie, on voulait qu'il y ait une connotation belge. J'avais envie que certains personnages aient cette connotation dès qu'on les voit avec des références à Tintin, avec les Dupondt mais aussi avec les personnages de Magritte par exemple."

Le public est lui aussi invité à chanter

Le spectacle se déroule autant dans la salle que sur la scène. Les comédiens déboulent auprès du public qui se met à chanter pour le plus grand bonheur de la compositrice Line Adam: "L'idée est que les enfants d'aujourd'hui puissent découvrir ce qu'est la musique contemporaine, ce qu'est le discours musical et surtout qu'ils ressentent des émotions parce qu'André écrit très bien. Et la musique ajoute encore quelque chose à cela. Les décors, les costumes, l'interprétation, on est tous transportés dans une émotion".

B. Alié

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK