Liège: un ancien policier condamné après une alerte à la bombe

Liège: un ancien policier condamné après une alerte à la bombe (illustration).
Liège: un ancien policier condamné après une alerte à la bombe (illustration). - © RTBF

Un ancien policier liégeois a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 150 heures de travail après avoir provoqué une fausse menace d'attentat. Ivre, l'homme avait annoncé qu'une bombe allait exploser dans un lieu public.

Les faits s'étaient déroulés à Liège, dans le contexte qui avait succédé aux événements ayant secoué la Place Saint-Lambert de Liège le 13 décembre 2011. Alors qu'il exerçait des fonctions de policier, l'homme avait utilisé son GSM personnel et avait prévenu des collègues. "Cela va sauter!", avait-il lancé.

L'individu avait rapidement été identifié car l'appel venait de son GSM personnel. Il était ivre lorsqu'il a lancé son appel téléphonique. Depuis les faits, le policier a été licencié. "C'est la première fois qu'un policier fait cela", avait déploré le substitut Jean-Luc Lecrompe en réclamant une peine de un an de prison avec sursis.

La défense avait précisé que le prévenu était ivre lorsqu'il a commis les faits. Depuis les faits, il a perdu son emploi, il est surendetté et sa maison va être vendue.

Le tribunal a finalement condamné l'ex-policier à une peine de 150 heures de travail. Si cette peine n'est pas exécutée, il devra effectuer un an de prison.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK