Liège: rassemblement ce samedi matin contre l'homophobie Parc d'Avroy

La police de Liège a procédé ce mercredi à la reconstitution du crime homophobe perpétré le 24 juillet dernier.
La police de Liège a procédé ce mercredi à la reconstitution du crime homophobe perpétré le 24 juillet dernier. - © RTBF

Une dizaine de jours après le meurtre homophobe commis dans le parc d'Avroy à Liège, l'ASBL Alliàge, association LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) de Liège, organise un rassemblement ce samedi à 11h00, à deux pas des lieux du drame.

L'association rappelle qu'en quelques mois, deux crimes homophobes ont été commis à Liège. Elle invite chacun à manifester "le refus de toute forme d'intolérance" et "l'attachement aux valeurs d'accueil et de solidarité qui font que Liège mérite amplement son nom de Cité ardente".

"Ensemble, affirmons notre volonté que Liège demeure une ville où il fait bon vivre et où les droits de chacun, y compris les personnes LGBT, sont entièrement reconnus et défendus", précise Alliàge dans un communiqué. Elle ajoute que "c'est au niveau de la prévention, c'est-à-dire du changement des mentalités, que les efforts et les actions doivent se concentrer".  

Une minute de silence ce samedi  

Le rassemblement se tiendra sur l'esplanade du parc d'Avroy, au pied du Monument national à la Résistance, samedi à 11h00. Des membres de l'association prendront la parole et l'assemblée observera une minute de silence en mémoire de Jacques Kotnik, l'homosexuel tué le 24 juillet.

Ce mercredi, la police de Liège a procédé à la reconstitution de l'assassinat homophobe. Si cette reconstitution n'a pas apporté d'éléments neufs, elle a surtout permis de confirmer les déclarations de l'auteur des coups de marteau, des coups qui ont été mortels.

Le meurtrier présumé a été conduit sur place. Il est inculpé d'assassinat. Ses gestes ont été photographiés et filmés par les enquêteurs. Le crime a été qualifié d'homophobe, ce qui constitue une circonstance aggravante.

S. Remacle avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK