Liège poursuit ses Métamorphoses : deuxième édition du festival en vue

Du 9 au 13 mai, c’est reparti pour le festival Métamorphoses. Deuxième édition après le succès de 2016. A Liège mais aussi Ans, Bassenge, Beyne-Heusay, Blegny, Flémalle, Grâce-Hollogne, Neupré, Trooz et Saint-Nicolas, une flopée de spectacles gratuits et en plein air. Petit avant-goût…

Quelques temps forts

Le festival débute dans la chaleur et les flammes. C’est le spectacle " un tempérament de feu ", qui ouvre le bal, le soir du mercredi 9 mai, place Jean Jaurès à Hertsal. Une prestation "brute", de "lave et de métal".

Le jeudi 10, les métamorphoses vous poussent à respirer et à ralentir. Dès 14 heures, vous êtes invités à vous vêtir de blanc pour participer à une grande séance de Yoga au parc de la Boverie, à Liège. A quelques pas de là, vous pourrez assister à un record de lenteur : dans une yourte, la compagnie Slow park supervisera une course d'escargots.

Les 10, 11 et 12 mai, le vaisseau l’Aéroflorale II fera escale dans le centre de Liège. Cette machine volante de 15 mètres de haut est pilotée par les explorateurs de l’expédition végétale. Leur source d'énergie : la photosynthèse. Ils se poseront quelques jours dans la cité ardente pour nous conter leurs aventures rocambolesques.

Le samedi 12 mai, la compagnie de La sonnette viendra investir la place Kuborn, à Seraing. Fantastiques, oniriques ou complétement loufoques, des centaines de personnages costumés vont défiler dans les rues.

Le dimanche 13 mai, c’est le paradis des enfants au parc de Heuster à Chaudfontaine. Des manèges vintages aux attractions faites de bric et de broc, rien à voir avec les classiques auto-scooters de fête foraine.

Le programme complet de l'évènement est disponible sur le site de la ville

 

2 images
L'acrobate Chloé Moglia présentera son spectacle le 10 mai au théâtre de la Boverie, à 6 mètres d'altitude © Johann Walter Bantz

Hommage à une ville en pleine transformation

Après le succès de l'édition 2016, qui a attirée quelque 75 000 visiteurs, "nous voulions éviter toute comparaison possible", plaisante Philippe Kaufmann, le directeur artistique des Métamorphoses. Cette année, le festival durera un jour de plus que lors de la précédente édition. Il ne se limite plus à Liège ville, mais s'étend à plusieurs communes de la métropole, comme Seraing, Herstal ou Chaudfontaine.

Le festival ne porte pas son nom "les métamorphoses", par hasard. "Il y a peu de villes en Europe qui connaissent autant de changements dans un sens positif que Liège", se félicite Jean-Christophe Peterkenne, le directeur stratégie et développement de la ville de Liège. "Il faut que les citoyens le sachent, mais il faut aussi le montrer à l'extérieur". Ce festival, c'est donc "l'un des éléments de toute une stratégie", pour rendre la ville plus attractive.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK