Liège: Novês Vîs, les "nouveaux vieux" se regroupent pour habiter ensemble

Liège: Novês Vîs, les "nouveaux vieux" se regroupent pour habiter ensemble
Liège: Novês Vîs, les "nouveaux vieux" se regroupent pour habiter ensemble - © BORIS HORVAT - AFP

A Liège, un groupe de seniors a décidé d'habiter ensemble pour rompre la solitude. Leur projet d'habitat partagé sera réservé prioritairement à des locataires qui ont plus de 60 ans. Avec l'aide de la coopérative Novacitis, ces personnes âgées envisagent de de faire construire leur résidence rue des Vennes.

Un habitat groupé de 12 appartements rue des Vennes 

A 71 ans Geneviève Culot fait partie du projet qu'ils ont baptisé en wallon "Novês vîs": "Novês vîs, ce sont les "nouveaux vieux", les vieux qui pensent autrement ou qui ont envie de fonctionner d'une autre manière que leurs parents ou grands-parents. Nous avons l'intention de vivre à plusieurs. il y aura en principe une douzaine d'appartements mais on aura chacun son autonomie, cuisine... Et il y aura des pièces communes qui nous permettrons de nous retrouver, de manger ensemble de temps en temps ou éventuellement d'accueillir aussi des réunions de quartier." Une buanderie commune est également prévue. Avec aussi au rez-de-Chaussée, un magasin de produits locaux et une annexe réservée à la maison médicale toute proche.

Un projet solidaire pour seniors où chacun s'entraide

L'entraide fait partie de la philosophie de ce projet d'habitat partagé solidaire: "quelqu'un qui ne voit plus très clair -ce qui est le cas dans notre groupe- pourra être aidé par quelqu'un d'autre et quelques soient les maladies qu'on a, on pourra se soutenir l'un, l'autre de manière à aller le plus tard possible en maison de repos si on est obligé d'y aller." 

Ni maison de repos ni résidence-services

Le but pour ces seniors, c'est donc de conserver le plus longtemps possible leur autonomie. Et ce pour un prix mensuel abordable... Car on connait tous les résidences-services pour les personnes âgées avec leur personnel infirmier mais les prix sont souvent là, exorbitants. Quant aux maisons de repos classiques, elles gardent encore trop cette image de mouroir. 

L'habitat groupé séduit de plus en plus de personnes âgées

 Ces projets d'habitat groupés pour les seniors semblent dès lors, une solution d'avenir pour notre population qui vit de plus en plus longtemps. 7 résidences partagées du type Abbeyfield fonctionnent déjà chez nous sur ce modèle d'habitat groupé dont 2 dans notre province. Le modèle est très répandu en Angleterre et aux Etats-Unis. Par ailleurs, une dizaine d'autres projets isolés existent comme les résidences citoyennes à Marchin. Cela reste malgré tout marginal par rapport aux demandes de plus en plus nombreuses de la part de personnes âgées, "plusieurs centaines par an" estime une asbl spécialisée dans l'habitat groupé. Aujourd'hui, de plus en plus de communes veulent lancer leur projet d'habitat partagé pour leurs seniors -surtout en période électorale-!  Reste souvent la difficulté d'en trouver le financement. 
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK