Liège: les travaux perturbent la circulation des bus

Les usagers des TEC vont devoir changer leurs habitudes pour cette rentrée. En cause : les nombreux chantiers en cours.
Les usagers des TEC vont devoir changer leurs habitudes pour cette rentrée. En cause : les nombreux chantiers en cours. - © RTBF

De nombreux chantiers routiers sont en cours ou le seront sous peu à Liège, ce qui va générer des embarras pour tous les usagers. Ceux-ci vont donc devoir prendre leur mal en patience dans les prochains mois. Les automobilistes, évidemment, mais aussi les chauffeurs de bus et leurs passagers.

Chaque jour, les bus du TEC parcourent plus de 100.000 kilomètres. Sur les routes, des chantiers, ils en rencontrent en permanence.

L'an dernier, en septembre 2010, le TEC Liège-Verviers avait dû mettre en place 85 déviations. Et la rentrée 2011 s'annonce, dans ce domaine, exceptionnelle.

Le TEC va, comme les autres usagers, être confronté à un nombre important de très gros chantiers d'ici la fin de l'année. Avec des conséquences directes ou indirectes sur l'ensemble des lignes passant par Liège.

D'autres chantiers vont aussi occasionner une déviation des lignes du TEC à la rentrée à Fléron, à Beyne-Heusay, à Pepinster, à Flémalle ou à Ans.

D'autres encore viendront au fil des semaines.

Face à ces perturbations, la tâche du TEC ne se limite pas à dévier ses bus. Carine Zanella, porte-parole du TEC Liège-Verviers: "Tout d'abord nous allons organiser une déviation qui soit la moins pénalisante possible pour la clientèle. Ensuite, sur le terrain, si nous constatons qu'il y a des retards trop importants, les contrôleurs vont intervenir afin de réguler la circulation et peut-être relancer des services si cela s'avère nécessaire".

Pour tout savoir à propos de ces perturbations, vous pouvez vous informer par téléphone au 04/361.94.44. ou sur le site internet infotec.be. Le TEC vous propose aussi de vous prévenir par e-mails ou par SMS. Enfin, les informations venant du TEC sont relayées par la presse, et notamment par la RTBF et Liège-Matin.

M. Giot

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK