Liège : les Halles des foires réquisitionnées pour les SDF malades

Liège : les halles des foires réquisitionnées pour les SDF malades
Liège : les halles des foires réquisitionnées pour les SDF malades - © Ville de Liège

Comment prendre en charge les sans domiciles fixes, malades du Covid-19 ? A Liège, depuis quelques jours, une permanence médicale est proposée aux SDF. Celle-ci est installée dans l’un des espaces verts liégeois, le Parc Astrid.

Plusieurs sans domicile fixe présentent des symptômes associés au coronavirus. Le Collectif Astrid 2020 – composé de la Ville de Liège, de son CPAS, de la Province et du relais social- a dès lors décidé de réquisitionner les Halles des foires pour isoler ces personnes malades. En cette période de confinement, le vaste bâtiment qui accueille d’habitude des manifestations en tout genre, reste vide.

Des tentes individuelles, une douche, des toilettes 

Les SDF malades seront confinés dans de grandes tonnelles individuelles. Pour mobilier : un lit, une chaise, une table. Ils auront aussi accès à une douche et à une cabine de WC privatisée. Trente malades pourront être accueillis dans le bâtiment. La surveillance médicale sera assurée par l’équipe de la Province de Liège et la Croix rouge devrait apporter son appui.

"Nous voulons mettre en place un véritable parcours de soins ", soutient Laurence Comminette, porte-parole de ce Collectif Astrid 2020. Les SDF inquiets pour leur santé peuvent donc se présenter au parc Astrid ou encore à la salle de consommation à moindre risque, pour être pris en charge.

"C’est mieux que rien, mais cela nous semble tout à fait insuffisant" estime de son côté Pierre Eyben, conseiller communal d’opposition Vert-Ardent (groupe apparenté à Ecolo). "Cela ressemble surtout à la conséquence d’une prise en charge trop tardive du problème. Il aurait fallu proposer dès le début aux sans domiciles fixes un lieu qui leur permette d’être à l’abri et de pratiquer le confinement". Le conseiller d’opposition tient tout de même à préciser "qu’au contraire d’autres communes environnantes, la Ville de Liège a le mérite de faire quelque chose."

" C’est le dispositif qui nous paraissait le plus simple à mettre en place et surtout le plus rapidement opérationnel ", rétorque Laurence Comminette, la porte-parole du collectif Astrid 2020. "Dans cette situation de crise, nous ne cherchons pas à lutter contre la pauvreté mais bien à mettre en place des mesures sanitaires pour lutter contre la propagation de l’épidémie".

Pour les SDF les plus fragiles, ceux qui sortent de l’hôpital après un séjour pour suspicion de coronavirus, un autre dispositif est prévu. " Eux, seront hébergés dans des logements d’urgence".