Tuerie de Liège: intense émotion aux funérailles de Mehdi Nathan

Vers 14 heures, le cortège funéraire a pris la direction de la mosquée de Bressoux, où s’est déroulée la cérémonie religieuse selon le rite musulman.
2 images
Vers 14 heures, le cortège funéraire a pris la direction de la mosquée de Bressoux, où s’est déroulée la cérémonie religieuse selon le rite musulman. - © Belga

Une première cérémonie funéraire a eu lieu ce vendredi, trois jours après la tuerie de Liège. Le jeune Mehdi Nathan Belhadj, 15 ans, a été enterré au terme d'une cérémonie religieuse respectant le rite islamique. Mehdi Nathan était issu d'un mariage mixte, d'une mère belge et d'un père tunisien. De nombreux élèves et enseignants du collège Saint-Louis, où l'adolescent était scolarisé, ont assisté aux funérailles.

De nombreuses personnes sont venues soutenir la famille au funérarium ce vendredi matin. Un drap vert (la couleur traditionnelle de l'Islam) recouvrait le cercueil blanc de Mehdi Nathan, cet adolescent de 15 ans mort mardi sur la place Saint-Lambert.

C'est dans une énorme émotion que la levée du corps de Mehdi-Nathan a eu lieu vendredi en début d'après-midi. Vers 14 heures, le cortège funéraire a pris la direction de la mosquée de Bressoux, où s’est déroulée la cérémonie religieuse selon le rite musulman. La famille, très nombreuse, était fortement entourée. De nombreux élèves du collège Saint-Louis sont venus assister à cet adieu à la mosquée.

Au cours de la cérémonie, Mustapha Turki, l’imam de la mosquée, a pris la parole : "Ce genre d'épreuve, qui a frappé de plein fouet le cœur de notre ville, devrait éveiller la conscience des gens afin qu'ils se sentent plus proches les uns des autres, plus sensibles, plus solidaires, en un mot, plus humains. Le crime qui touche une personne ou une famille a, à vrai dire, touché toute l'humanité".

Après la cérémonie à la mosquée El-Itissam, Mehdi Nathan a été enterré au cimetière de Jupille.

Une cérémonie religieuse selon le rite islamique

Dans la tradition musulmane, dès que le décès est constaté, on procède immédiatement à la purification du corps et l'enterrement se fait le jour même.

Mais les circonstances de la mort de Mehdi Nathan n'ont pas permis d'agir de la sorte. Les funérailles du jeune garçon ont néanmoins eu lieu trois jours après le drame, un vendredi, jour particulier pour les musulmans. "C'est le grand jour de la prière pour les citoyens de confession musulmane de ce pays et pour tous les musulmans parce qu'il y a une prière spéciale chaque vendredi, et cette prière honore le défunt parce qu'il y a beaucoup de gens qui y assistent et il y a beaucoup d'émotion", indique Nasr-Eddine Moussaoui, président du centre islamique de Liège.

B. Alié


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir