Liège: le vieux Palais de Justice attend toujours sa rénovation

Liège: le vieux Palais de Justice attend toujours sa rénovation.
2 images
Liège: le vieux Palais de Justice attend toujours sa rénovation. - © RTBF

C'est un grand jeu de chaises musicales qui se prépare au vieux Palais de Justice de Liège. En septembre, ça fera un an qu'une partie des services judiciaires a déménagé dans les nouvelles annexes à l'îlot Saint-Michel et en contrebas de la rue Pierreuse. Leurs anciens locaux sont désormais vides. Mais pas pour longtemps. D'autres services juridiques se sentent à l'étroit et comptent bien s'y installer. Visite de ce Palais où la justice est rendue depuis le 16e siècle.

Voilà cinq cents ans que les planches grincent sous les pas de la justice. Et elles vont continuer. Marc Dewart est le premier président de la Cour d'Appel de Liège. Son bureau reste dans l'ancien Palais. "C'est le tribunal de première instance, donc les juges, qui ont déménagé, avec le Parquet du procureur du roi, ce qui a libéré de la place. Mais il faut savoir qu'on était beaucoup trop à l'étroit ici. Un redéploiement de la Cour d'Appel et du parquet général est donc en cours au sein du palais des Princes Évêques. Les gens doivent travailler les uns sur les autres, ce n'est agréable pour personne. L'ancien greffe correctionnel en bas va être investi par le greffe correctionnel de la Cour d'Appel. Dans cette partie-ci, c'est le greffe civil qui est aussi à l'étroit qui va réinvestir les lieux".

Quelques couloirs plus loin, deux étages sont vides. Ceux du Parquet du procureur du roi: "Pour l'instant c'est vide parce qu'on attend les travaux mais dans la pratique, même si ce n'est pas très beau ni très propre, il y a quand même une série de locaux qui sont déjà occupés par des juges".

Un an après le départ des substituts, les locaux n'ont toujours pas été rafraîchis: "C'est toujours des projets qui sont plus ou moins avancés avec des budgets qui ne sont pas encore octroyés".

La régie des bâtiments annonce un rafraîchissement pour 2014. Une restauration complète du Palais est aussi prévue. Mais elle risque de coûter aussi cher que le pont sur le Bosphore et il ne faut pas l'attendre avant cinq ans au minimum.

 

F. Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK