Liège: le projet de kots dans le quartier Saint-Léonard revu à la baisse

Au départ, le projet prévoyait 285 kots.
Au départ, le projet prévoyait 285 kots. - © virtual-architecte.com

La ville de Liège vient de clôturer une enquête publique sur une demande de construire 232 kots pour étudiants, en bordure de l'esplanade Saint-Léonard. Le promoteur, c'est la société MIMOB, une société du groupe Minguet. Le projet a été revu à la baisse après un premier refus de permis, mais il suscite toujours du mécontentement.

A l'été dernier, cet ambitieux projet de logement étudiant a été soumis à enquête, a récolté plusieurs centaines de lettres d'opposition, et a fini par être refusé par l'administration communale. Depuis, le promoteur a revu ses plans à la baisse, 232 kots très précisément. Les adversaires n'ont pas désarmé pour autant.

Sur papier, le dossier ne manque pas d’atouts. Il s'agit d'assainir un chancre industriel et de construire durable mais, pour les riverains du quartier Saint-Léonard, il apporte surtout des désagréments: il risque d'augmenter le trafic et surtout le stationnement automobile, d'augmenter les nuisances sonores, avec une multiplication des guindailles sur l'esplanade, à deux pas, et enfin d'augmenter la densité de population dans une zone déjà très peuplée, saturée, et pour laquelle le plan de secteur recommande plutôt d'aérer les îlots d'habitats par des jardins.

Le territoire municipal par ailleurs n'est pas en pénurie pour l'hébergement des élèves des universités et hautes écoles, suffisant en quantité, pas toujours en qualité. Et donc un renouvellement de l'offre n'est pas nécessairement à négliger. Voilà les termes du débat. A l'échevin de l'urbanisme, à présent, de trancher.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK