La Ville de Liège propose un local aux pompiers pour distribuer des hot dog aux SDF: "Il reste trop peu de temps"

dans un communiqué, la Ville propose aux pompiers la mise à disposition de l'école d'hôtellerie le soir du réveillon
dans un communiqué, la Ville propose aux pompiers la mise à disposition de l'école d'hôtellerie le soir du réveillon - © Tous droits réservés

L’affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux. L’interdiction faite aux pompiers de la ville de Liège, de distribuer de la nourriture aux plus démunis sur la voie publique le 31 décembre a provoqué des réactions.

Dans un communiqué, la Ville rappelle d’abord avoir pris cette décision en fonction de ses principes de "respect et dignité de la personne et d’absence de stigmatisation des personnes en situation de détresse." 

Si le collège communal confirme l’interdiction, il "propose aux pompiers la mise à disposition de l’école d’hôtellerie ce 31 décembre pour leur action de solidarité."

"Pourquoi pas dans un an au prochain réveillon ?" propose un pompier

L’interdiction date d’il y a deux mois. Et selon la Ville, la réponse a été communiquée aux organisateurs en leur proposant de les mettre en contact avec le tissu associatif. "Offre restée sans réponse à ce jour" commente la Ville

Les pompiers ont exprimé publiquement leur déception seulement maintenant. Et la proposition des autorités communales d’offrir un local le 31 décembre pour leur action de solidarité vient pour eux sans doute un peu tard. "Il reste trop peu de temps pour l’organiser le soir du réveillon. Il faudrait recontacter des sponsors… " réagit dans un premier temps un pompier. Les pompiers regrettent la tournure qu'a pris le débat sur les réseaux sociaux, notamment avec certains commentaires agressifs. Leur démarche se voulait au départ positive. 

"Mais pourquoi pas l’organiser dans un an au prochain réveillon ?" propose un pompier. La distribution de pains saucisses sera donc sans doute reportée. Les pompiers espèrent pouvoir organiser sereinement une action de solidarité l'année prochaine. 

"Un manque de dialogue entre la Ville et les pompiers" pour Ecolo

Sur Facebook, plusieurs élus de l’opposition ont réagi. Le PTB annonce qu’il demande officiellement au bourgmestre Willy Demeyer de revenir sur sa décision d’interdire la distribution de pains saucisses sur la voie publique.

Chez Ecolo, la réaction est plus nuancée. Autant la chef de groupe Caroline Saal est contre toute politique visant à cacher les SDF, autant elle ne comprend pas la réaction des pompiers de ne pas travailler en association avec les services de la Ville. Ecolo regrette le manque de dialogue entre la ville et les pompiers pour une interdiction prise il y a deux mois.

"La Ville aurait pu trouver une solution pour les aider à faire leur action."

Enfin du côté de chez Vega, François Schreuer soutient l’interdiction du bourgmestre de distribuer de la nourriture place Saint-Lambert. "L’espace public n’est pas un lieu adapté pour offrir un repas. L’aide sociale doit être un processus de longue haleine."