Liège: la société Amos renforce ses liens avec les Etats-Unis

"College station" est le plus vaste campus universitaire américain. Il est courant que des étudiants rejoignent en voiture deux bâtiments éloignés. C'est avec cette université de 52.000 étudiants que plusieurs sociétés collaborent par l'intermédiaire de l'Awex, l'agence wallonne à l'exportation. Amos en fait partie. Cette université fournit une multitude de services. Les contacts avec les astrophysiciens locaux sont précieux.

A l'heure actuelle, un responsable d'Amos sillonne l'ensemble des États-Unis : il est à la recherche de fabricants de pièces nécessaires à la fabrication de la cellule de support d'un miroir de quatre mètres de diamètre, une dimension inédite dans ce qui va devenir le plus grand télescope solaire du monde.

Amos va donc construire un morceau de ce télescope, un projet de cinq millions de dollars pour la société d'Angleur. Particularité : les Américains imposent à tout sous-traitant l'achat de pièces aux États-Unis, quitte à réaliser les tests dans leur pays. Il reste trois mois à Amos pour commencer à construire cette cellule dont il a dessiné le design.

 

D. Delhalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK