Liège: la Mosquée de Tilleur va-t-elle devoir fermer?

Ce dossier est un casse-tête. Depuis le début d'ailleurs, car la Mosquée s'est installée dans d'anciens ateliers, sans permis d'urbanisme. Mais l'établissement est officiellement reconnu, et l'imam est subventionné. La Région wallonne a bien constaté l'infraction, mais s'abstient de déposer plainte.

Par ailleurs, les lieux ne sont pas conçus pour accueillir des foules de fidèles. Or, les pompiers ont rentré un rapport favorable.

Le bourgmestre, Jacques Heleven, marche sur des œufs et avant de faire intervenir les autorités, il y réfléchira à deux fois. "Ces bâtiments se trouvent dans une impasse. Il est clair que si un jour il y a un incendie, avec 200 ou 300 personnes, ça risque de faire un carnage. Il y a un rapport de pompiers qui n'est pas négatif mais qui porte sur un maximum de 100 personnes. Je les ai invités à une réunion de concertation. Ça s'est passé avec la police, les services de sécurité. Je les ai mis en demeure de cesser les activités par recommandé. Et ils ne l'ont pas fait" explique le bourgmestre. "Au départ, le bâtiment servait d'atelier protégé. Il fallait demander le permis d'urbanisme qui est indispensable et nécessaire dans ce cas-là. Je les ai avertis depuis longtemps, ils ne l'ont pas fait".

Le dossier a été transmis à la Région wallonne: "De leur point de vue, la situation n'est pas régularisable" poursuit Jacques Heleven. "Aux dernières nouvelles, le fonctionnaire-délégué n'estime pas devoir déposer plainte au parquet et renvoie cela à la responsabilité du bourgmestre. Je verrai dans les jours qui viennent avec la Région wallonne qui va déposer plainte au parquet et qui va prendre la responsabilité de".

Pour le bourgmestre, il ne s'agit pas là d'un problème de religion mais bien d'un problème de sécurité publique.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK