Liège: la faillite de Progenosis, la fin d'une recherche prometteuse

La société Progenosis s'occupe d'ingénierie des protéines, des protéines hybrides bifonctionnelles. Dit comme ça, ce n'est pas très explicite. En clair, ses recherches auraient pu représenter un progrès majeur dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer.

L'enjeu est crucial. Les premières étapes ont été franchies avec succès. Une étude clinique, menée par un institut suisse, a même parlé de "premiers résultats prometteurs". Mais hélas, ça ne s'est pas confirmé....

En une dizaine d'années, la société Progenosis a englouti plus d'un million d’euros. Les administrateurs ont fini par décider d'arrêter les frais. Il s'agit, partiellement, d'argent public: le groupe Meusinvest avait injecté du capital, et il doit essuyer à présent une perte d'un petit demi-million.

Ce n'est pourtant pas une raison, selon ses responsables, pour abandonner les efforts, et renoncer au secteur des biotechnologies comme vecteur de reconversion industrielle du bassin liégeois. Qu'un projet n'aboutisse pas, c'est toujours un risque. La faillite de Progenosis, c'est simplement une petite piqûre de rappel.

Michel Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK