Liège: l'ORW débute sa nouvelle saison dans un contexte financier délicat

L'ORW bénéficie de différents subsides. Un subside de la Ville, à hauteur d'environ 400 000 euros. Un subside de la Province qui s'élève à environ 250 000 euros. La plus importante source de financement provient de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui, dans le cadre du contrat-programme, accorde près de 15 millions d'euros (14,6 millions d'euros très exactement) à l'institution culturelle liégeoise. Mais ce contrat-programme n'a plus été renouvelé depuis quatre ans.

Comment cela s'explique-t-il?

La précédente ministre de la culture, Fadila Laanan, avait, lorsqu'elle était encore en poste, entamé une réflexion sur une échéance du contrat-programme qui serait fixée à janvier 2014, et cela, pour toutes les institutions culturelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles pouvant en bénéficier. Seulement voilà, nous sommes en septembre 2014 et cette réflexion n'a jamais abouti. Certes, le subside existe mais le montant devient imprévisible et est versé de manière fragmentée. Difficile dans ces conditions de mener un travail sur le long terme. Stefano Mazzonis, directeur de l'ORW: "Si on doit découvrir à un certain moment que notre subside a baissé ou est en-dessous de notre prévision ou attente, c'est la catastrophe parce qu'on est dans la foulée de la saison et on ne peut rien faire, on a des contrats signés, on a des engagements, en plus, un opéra doit s'engager parfois quatre ans à l'avance, il n'y a pas de stratégie culturelle de cette façon-là".

Le subside de la Fédération Wallonie-Bruxelles permet aussi de payer les salaires

Des salaires qui, eux, sont indexés. Il s'agit non seulement de payer le personnel mais aussi les artistes. Ces dernières années, l'ORW a connu une diminution progressive de son effectif. Entre 2006 et 2013, 40 emplois ont disparu. Il s'agissait de départs naturels à la retraite qui n'ont pas été remplacés.

L'ORW compte actuellement 279 salariés dont 221 emplois permanents. Le directeur de l'ORW espère voir la situation se débloquer avec l'arrivée de Joëlle Milquet, nouvelle ministre de la culture.

Bénédicte Alié

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK