Liège: deuxième édition du festival de lecture "Les Parlantes"

Parmi les invités d'honneur, le romancier Eric-Emmanuel Schmitt
Parmi les invités d'honneur, le romancier Eric-Emmanuel Schmitt - © ERIC FEFERBERG - BELGAIMAGE

A l'heure d'Internet et des chats virtuels, il y a encore place pour la rencontre vivante et la lecture publique. C'est ce que démontre pour la deuxième année le festival de lecture "Les Parlantes". Il ouvre ses portes au public liégeois ce mercredi 12, et jusqu'au 17 mars prochain, avec une cinquantaine d'activités dans le domaine de la lecture à haute voix, aux quatre coins de Liège. Et plusieurs invités d'honneur, comme les romanciers Laurent Gaudé et Eric-Emmanuel Schmitt. Coup d’œil sur le programme.

Roman, poésie, slam, contes pour enfants, performances, lectures en français, en anglais, en espagnol. La deuxième édition des Parlantes va résonner en de nombreux lieux de Liège. Pour Daniel Vankerkhoven, directeur général, "Les Parlantes" sont des moments privilégiés d'ouverture à la lecture et d'éducation pour tous: "Nous sommes dans un espace d'abord de défense de la langue française, de la littérature et de l'écriture francophone. L'édition, le livre, c'est très difficile aujourd'hui, il y a de la concurrence. Mais ce qu'on veut, c'est laisser au moins cet espace et cette possibilité et de l'écriture et de la lecture pour tous".

On pourra y entendre notamment le texte culte d'Eve Ensler, "Les monologues du vagin", avec Marie-Christine Barrault, mais aussi Laurent Gaudé, romancier du "Tombeau pour Palerme", ou encore le grand écrivain antillais Daniel Maximin. "On veut instiller dans toutes les formes de prise de parole la présence du mot, la présence de la littérature, de la poésie, du slam. C'est donc très diversifié" souligne Daniel Vankerkhoven.

"Les Parlantes" réunissent de nombreux comédiens, lecteurs passionnés et passeurs de mots. L'an dernier, près de 10 000 personnes ont participé à ce festival.

A noter que toutes les infos du festival sont sur le site www.lesparlantes.be


A. Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK