Liège : des sinistrés des inondations se rassemblent pour réclamer la "justice de la part des assurances"

"Justice pour les sinistrés" est un collectif qui rassemble des victimes des terribles inondations de juillet dernier. Ils étaient une septantaine ce matin place Saint-Lambert, pour exprimer leur mécontentement. "Pour les victimes des inondations, c’est le parcours du combattant et nous ne recevons que le mépris de l’assureur et une indemnisation qui ne correspond pas au montant des pertes" déplorent-ils.


A lire aussi : Commission inondations : dès le 14 juillet, il y a "un sentiment d’impuissance", qui ne fera que s’amplifier, déclare Catherine Delcourt


Ils ont profité de ce rassemblement statique, où quelques chants se sont fait entendre, pour exprimer leur ras-le-bol. "Nous avons souvent tout perdu. Beaucoup se retrouvent bien démunis devant l’étendue du désastre. Ceux d’entre nous qui sont assurés se confrontent aux lourdes démarches administratives pour bénéficier de l’intervention de leurs assurances. C’est le parcours du combattant. Avec quels résultats ? Le mépris de l’assureur et une indemnisation qui ne correspond pas au montant des pertes".

Nous n’avons rien demandé. Nous avons tout perdu. Nous voulons tout récupérer


A lire (et regarder) aussi : #Investigation sur les inondations : seuls 2 sinistrés liégeois sur 10 sont entièrement indemnisés, "Elle n’a plus rien" dit la fille d’une victime de 86 ans


 

Reportage de notre 13h :

Remboursement intégral

Les manifestants souhaitent que les assurances remboursent l’intégralité des dégâts. "Si nous ne sommes pas assurés, nous recevons une aide du fond des calamités mais elle est largement en dessous de ce que nous avons perdu. Nous sommes victimes des inondations. Nous n’avons rien demandé. Nous avons tout perdu. Nous voulons tout récupérer" exhorte le collectif.

Cela va aussi de pair avec un remboursement à neuf, une meilleure couverture sur les maisons et les voitures, la gratuité des factures d’électricité (le fait de déshumidifier les surfaces fait fortement gonfler les factures), l’élargissement de la couverture d’assurance pour les jardins dévastés ainsi que des démarches plus faciles à réaliser.


A lire aussi : Rapport indépendant sur les inondations : "Il y a peu de cultures du risque dans beaucoup de localités"


 

Extrait d'#Investigation du 14 octobre :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK