Liège: évacuation, et démolition du Théâtre de la Place après le 15 août

Les bâtiments sont désormais ceinturés par des barrières de chantier
2 images
Les bâtiments sont désormais ceinturés par des barrières de chantier - © RTBF

C'est bientôt la fin pour les bâtiments de l'ex-Théâtre de la Place, en Outremeuse. Depuis le déménagement du Théâtre vers la place du 20 Août, il y a presqu'un an, les bâtiments avaient été investis par une collectivité d'artistes. Ils n'étaient plus qu'une dizaine d'occupants, qui ont été invités à quitter les lieux ce mercredi matin.

Rebaptisé Théâtre à la Place, les lieux accueillaient des activités artistiques alternatives de tout type. L'électricité a été coupée jeudi dernier. Depuis ce lundi, une ceinture de barrières de chantier ralentissait fortement l'entrée-sortie des personnes occupant le site. Le collectif du Théâtre à la Place s'est peu à peu désagrégé, et ses portes-paroles, en discussion avec la Ville, ont finalement été désavoués en assemblée générale. Ce mercredi matin, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer a demandé aux occupants de quitter les lieux. "J'ai signé un arrêté de police pour interdire toute circulation aux personnes qui ne sont pas concernées par les travaux sur le chantier. La police est donc maintenant amenée à faire respecter cet arrêté. Le bâtiment est insalubre, et il avait été annoncé de longue date qu'il devait être démoli."

Panne de communication

Du côté des occupants, c'est l'amertume et la tristesse qui prévalent. "Nous regrettons de ne pas avoir eu de proposition de la Ville pour une solution alternative", insiste l'un. "C'est dommage, on espérait un coup de main, on n'a rien eu", assure une autre, évoquant des promesses non tenues. Le bourgmestre réfute ces arguments. "La réalité est que nous n'avons plus eu d'interlocuteur. Les porte-paroles précédents ont été plus ou moins désavoués en assemblée, on nous a donné un autre contact, et nous n'avons eu aucune réponse de sa part," assure le bourgmestre, qui se dit toujours prêt à chercher une solution pour accueillir les oeuvres réalisées sur place par les artistes du Théâtre à la Place.

Si les bâtiments gardent les traces des libations artistiques et revendicatives des 10 derniers mois, ils n'étaient plus que quelques-uns à occuper les locaux. Pas tous artistes, certains sans papiers, d'autres encore militants du droit au logement ou altermondialistes, bougeant dans les villes européennes, au gré de conflits socio-économiques et culturels. Une bonne dose d'utopie et de générosité, sans aucun doute. Mais aussi, des bâtiments qui s'apparentent maintenant à un taudis, poubelles et crasses comprises. Les bâtiments du Théâtre de la Place devraient être désamiantés, puis démolis, après les festivités du 15-Août. Fin du chantier annoncée pour début octobre. Le Théâtre à la Place n'aura pas vécu un an.

Alain Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK