Liège: début des travaux de désamiantage des anciens bâtiments des finances

Liège, les anciens bâtiments des finances
Liège, les anciens bâtiments des finances - © rtbf.be

A Liège, c'est lundi que débuteront réellement les travaux de désamiantage des anciens bâtiments des finances. La société Fedimmo organisait, hier soir, à ce propos une réunion d'information à laquelle étaient conviés les riverains du quartier des Guillemins. Une trentaine de personnes étaient présentes. Les travaux de désamiantage devraient durer jusque mi-juillet. Commencera alors la démolition proprement dite des anciens bâtiments qui sera achevée en septembre. Une démolition qui se fera en cascade à l'aide d'une pelle mécanique muni d'un énorme bras.

Dans un premier temps, une société spécialisée a confiné les 6e et 7e étages pour procéder à l'enlèvement de l'amiante dans des bâtiments qui datent de 1965.

Les deux principales sources d'amiante des anciens bâtiments des finances sont d'abord les panneaux bruns en façade entre les fenêtres. Leur enlèvement est qualifié de simple, selon la société Wascos chargée de leur évacuation.

Par contre, à l'intérieur, il faudra dégager de nombreux panneaux coupe-feu entre les étages. Un travail qui se fera étage par étage en zones confinées par des bâches de plastique. L'air sera entièrement filtré. Des mesures de l'air seront prises quotidiennement. Selon l'entrepreneur, il sortira plus pur que celui que l'on respire habituellement en ville.

Après une petite heure d'explications, les riverains sont plus ou moins rassurés. "Nous sommes, en partie, rassurés. Il est difficile d’arriver avec des questions qui envisagent des problèmes.  Mais il reste un petit pourcentage de craintes. Il n’y rien à faire : le mot amiante fait peur. Je suppose que tout cela va être bien réglementé donc il faut rester positif. Je pense que, si tout se passe bien, il n’y aura pas de problème".

Le président du comité de quartier de Fragnée Gérard Debraz partage cet optimisme : "je crois qu’il n’y aura pas de pollution par l’amiante. J’ai demandé qu’on m’envoie ces rapports par e-mail, notamment les rapports d’analyse de l’air et je crois que tout ira bien de ce côté-là".

A l'issue de la réunion, les représentants de Fedimmo n'ont voulu faire aucun commentaire.

Erik Dagonnier

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir