Liège: coup d'oeil sur les différents projets de transports en commun

Si tout va bien, Liège aura son tram en 2017.
Si tout va bien, Liège aura son tram en 2017. - © TEC

C'est un grand jour pour les usagers du métro à Charleroi. Chez eux, la boucle est terminée. Et c'est l'occasion de se repencher sur les projets évoqués cette fois à Liège en termes de transports publics depuis les années 60.

Le tram, en 2017

Liège, on le sait, rêve de retrouver son tram. C'est prévu si tout va bien pour 2017. Le tram avait disparu chez nous depuis 1960. Son remplacement avait été envisagé au milieu des années 80, via une sorte de métro suspendu, voire de métro souterrain.

Le Transport Automatisé Urbain, un projet finalement abandonné

Mais un autre projet avait fait beaucoup parler de lui à l'époque : le TAU, c'est-à-dire le Transport Automatisé Urbain. Un projet jamais concrétisé dont le prototype dort au musée des Transports en commun de Liège. Jean Evrard, électricien retraité du TEC, se souvient: "Les Français s'étaient lancés dans la construction d'un véhicule automatique pour desservir Lille et sa banlieue et ici en Belgique, le Centre de Technologie du Hainaut s'est lui aussi lancé dans la construction d'un véhicule sans conducteur, le TAU. Un site d'essais de 2200 mètres a été construit à Jumet en 1985. Le Ministre De Croo a annoncé très fièrement que Liège aurait le TAU. Le véhicule a été présenté place Saint-Lambert en octobre 85 durant 15 jours. C'était beau, c'était bien, ça paraissait confortable, mais il fallait de nouveau faire des tranchées, des trous, des excavations. Les Liégeois ont dit qu'ils n'en voulaient pas. Et le projet a été abandonné".

Si vous voulez voir ce fameux TAU, sachez qu'après sa traditionnelle fermeture hivernale, le Musée des transports en commun de Liège rouvre ses portes ce 1er mars.

M. Giot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK