Condamné pour avoir proféré des menaces au conseil communal de Seraing

Cet homme était propriétaire d'une maison de passes et était opposé au projet de revalorisation d'un quartier de prostitution à Seraing pour le transformer en Eros Center. Le jour des faits, il était présent au conseil communal de Seraing en compagnie d'une dizaine de prostituées, décidé à interpeller le bourgmestre sur ce dossier.

Le prévenu avait proféré des insultes à l'égard d'Alain Mathot. Il avait déclaré qu'il promettait "la guerre" à Alain Mathot si un projet d'Eros Center voyait le jour. Il avait alors été confronté à cinq policiers qui avaient tenté de le maîtriser. L'homme s'était ensuite rebellé et s'était emparé d'un extincteur avec lequel il avait tenté de frapper les policiers.

Poursuivi devant le tribunal, l'homme répondait de prévention de menaces et de rébellion avec arme. Les faits de menaces contre Alain Mathot n'ont pas été retenus. L'homme a par contre été condamné pour la rébellion contre les cinq policiers à une peine de travail de 150 heures. Il devra en outre payer 100 euros à chaque policier à titre d'indemnités sur le volet civil de l'affaire.

 

Belga
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK