Liège: bientôt une basilique de la paix à Cointe?

Le monument interallié de Cointe et son église à l'aspect de basilique
Le monument interallié de Cointe et son église à l'aspect de basilique - © Martial Giot

Commémorations du début de la Première Guerre mondiale obligent, ce lundi matin, une partie du monde découvrira, à travers les images télé, le monument interallié de Cointe mais aussi son église à l'aspect de basilique. L'édifice se devinera derrière des oiseaux peints sur une bâche, une façon de masquer les misères de cette "basilique" abandonnée. L'asbl, propriétaire des lieux, n'a pas l'argent pour la rénover. L'évêque de Liège veut lui venir en aide en lançant un projet qui pourrait, dit-il, attirer des mécènes. Une basilique de la paix.

Fermée depuis 8 ans parce que le plâtras de la voûte s'effondre, l'église baptisée "basilique" par la population pourrait trouver une seconde vie si le projet de l'évêque de Liège se réalise, un évêque choqué par l'état du bâtiment. Monseigneur Delville: "Ça m'a scandalisé quand j'ai vu ces murs décrépis, ce ciment qui tombait. Je me suis dit, c'est un magnifique édifice art déco finit en 1937. Est-ce qu'on laisse ça tomber? Est-ce qu'il y a une idée pour donner à cet édifice une dimension utile  à tous? Et je me suis dit qu'en fait, nous pourrions en faire une basilique de la paix, c'est-à-dire une basilique ouverte à tous, à toutes les convictions, à toutes les religions, comme lieu de réflexion et de rencontre sur la paix".

Concrètement, cela signifie une exposition permanente interactive sur les causes et les conséquences de la guerre 14-18 mais également sur les guerres actuelles comme la situation au Proche-Orient ou encore les moyens mis en place pour tenter d'éviter les conflits. Ce serait l'aspect information. Suivi d'un aspect formation avec un lieu polyvalent pour des rencontres, conférences ou prières.

Un projet pour lequel Mgr Delville émet un souhait: "Je voudrais qu'il y ait un petit élément nouveau qui va peut-être scandaliser. J'aimerais qu'il y ait un monument en mémoire des victimes du côté allemand".

Un projet estimé à 3 ou 4 millions d'euros.

Françoise Dubois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK