Liège: assemblée du personnel d'EDF-Luminus ce vendredi à l'Ilot Saint-Michel

Sur un calicot, les travailleurs ont inscrit "Luminus égale Mittal". Allusion pour les syndicats, à une nouvelle fermeture d'un outil industriel dans le bassin liégeois: "Nous demandons le maintien de la centrale TGV de Seraing" explique Antonio Murillo, délégué CNE. "Nous demandons aussi que les prix ne soient pas soumis à de la spéculation, que les prix soient régulés par un gouvernement et que les entreprises multinationales qui gèrent l'électricité en Belgique aujourd'hui soient obligées de rendre un service à la population et pas seulement à des actionnaires".

Le personnel craint également le nombre de perte d'emplois en région liégeoise: "Nous n'avons pas le chiffre précis" souligne Jean-Marie Snackers du syndicat Gazelco. "La direction refuse de nous le donner mais le chiffre d'une centaine est correct. Nous interpellons donc le gouvernement, et plus précisément monsieur Wathelet, qui doit nous sortir son plan énergie que nous voudrions bien qu'il revoit afin de subsidier les unités existantes, et non pas des nouvelles".

Vers 9 heures, les travailleurs ont décidé de se rendre ensemble en cortège à l'hôtel de ville où une délégation du personnel d'EDF-Luminus a été reçue par le bourgmestre. Willy Demeyer qui soutient les travailleurs d'EDF-Luminus: "Je réclame le maintien du personnel et pas de licenciement à Liège" a-t-il déclaré.

Une réunion entre syndicats et direction d'EDF-Luminus est prévue mardi prochain à Bruxelles.

 

E. Dagonnier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK