Librairie de Bouge: 86 Charlie Hebdo disparus

Dominique Dieu, librairie de Bouge
Dominique Dieu, librairie de Bouge - © RTBF

La surprise ce jeudi matin d'un libraire de Bouge près de Namur : il n'a pas reçu tous ses exemplaires de Charlie Hebdo. Ils ont été envoyés mais visiblement, quelqu'un les a subtilisés en chemin. Les clients devront attendre.

Il est six heures du matin, le camion de livraison arrive à Bouge. Le gérant réceptionne ses bacs remplis de journaux et magazines, main dans la main. Dominique Dieu, le gérant de la librairie à Bouge, explique : "Les bacs arrivent scellés. Ce n’était pas le cas ce matin. J’ai ouvert un bac et j’ai compté les journaux. Il y en avait 74, alors que j’en avais commandé 160. Je me suis dit qu’il manquait un bac… Mais non".

Où est la faille ?

Mais que s'est-il passé entre l'aéroport, la mise en bacs et la livraison? L'Agence et messagerie de la presse qui est responsable de la livraison nous a confié qu'une enquête interne est actuellement en cours. Erreur humaine, bac retourné ou vol ? On sait que ce numéro prend de la valeur, comme l’explique un jeune homme : "On a vu que les prix ont grimpés sur E-bay. Je n’ose pas imaginer la valeur de celui-ci ".

Sur internet, on trouve en effet le numéro aux enchères. A 10 euros, 400, 900... Jusqu'à 10 000 euros pour un journal qui coûte réellement 3 euros. Pas d'état d'âme. Une pratique qui pose question.

Anne-Catherine Croufer

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK