Leuze: l'Athénée provincial ouvre une section "sport-études tennis"

La section sport études tennis sera ouverte dès la rentrée prochaine. Elle accueillera une vingtaine d'élèves.
La section sport études tennis sera ouverte dès la rentrée prochaine. Elle accueillera une vingtaine d'élèves. - © Thibaut Deplanque

Très porté sur le sport, l'Athénée provincial de Leuze-en-Hainaut vient d'annoncer l'ouverture dès la prochaine rentrée scolaire d'une nouvelle section sport études axée sur le tennis. L'établissement collaborera avec le Tennis Club de Leuze.

L'initiative est partie de nombreuses demandes de la part d'élèves et de parents d'élèves pratiquant déjà le tennis. "Les jeunes sont intéressés" explique Jacqueline Vanderstocken la préfète de l'Athénée. "Dans la région, beaucoup d'entre eux sont inscrits dans des clubs. Nous répondons donc à un certain besoin." L'option sera accessible dès la cinquième secondaire et fait partie de la formation en technique de transition. S'il y aura des cours généraux comme le français, les mathématiques, les sciences ou l'apprentissage d'une langue étrangère, l'élève bénéficiera de neuf heures par semaine de cours de tennis. "Les étudiants auront deux heures de théorie notamment liées à l'anatomie et à l'études des mouvements. A côté de ça, il y aura aussi sept heures de pratique du tennis." détaille la préfète. Les cours pratiques se dérouleront dans les installations du Tennis Club de Leuze qui met à disposition ses deux terrains couverts et ses quatre terrains extérieurs. "Les cours seront dispensés par des moniteurs qui ont déjà une expérience dans le monde du tennis" souligne Frédéric Jourquin, le responsable de l'école de tennis du TC Leuze, le club partenaire du projet. 

Différent du centre AFT de Mons

L'Athénée provincial se targue d'être le seul établissement à proposer ce genre d'option (il existe une section similaire en région liégeoise ndlr). Mais il existe aussi un grand centre de formation de l'AFT (Association francophone de tennis) situé sur le site de la Sapinette non loin du Grand Large à Mons. Alors où se situent les différences? "Le centre de formation de Mons est réservé à une certaine élite, à des joueurs ayant déjà un bon niveau" tempère Frédéric Jourquin. "La différence, c'est qu'ici l'option est ouverte à tout le monde, du débutant à l'élève déjà inscrit dans un club et qui souhaite se perfectionner." Jacqueline Vanderstocken apporte d'autres nuances: "Le site de Mons est géré par la Fédération. Il faut donc d'office être affilié à un club pour pouvoir bénéficier de formations. Ici notre section est semblable à n'importe quelle autre option que ce soit automobile, mécanique, ou sciences dans l'enseignement général. Le tennis sera évalué comme une discipline scolaire parmi d'autres."

S'il n'y a encore aucune inscription d'actée, les demandes pour intégrer cette nouvelle option sont déjà nombreuses. Elle devrait accueillir une vingtaine d'élèves. Concernant les coûts, il s'agit juste de frais liés à une inscription traditionnelle. L'école prend à sa charge la location des courts de tennis. Elle peut aussi mettre si besoin des raquettes à disposition des étudiants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK