Leuze-en-Hainaut (Pipaix): départ en camp du patro "la Margoule"

"Ce que j’aime au camp patro… on est tous très soudés et on fait des activités qu’on ne fait pas d’habitude comme le parcours du combattant, le feu de camp ou encore les boum", explique un jeune patronné de Pipaix. Le camp est un séjour pendant lequel les jeunes s’amusent et tissent des liens particuliers mais à côté de cela, ils apprennent également à "vivre ensemble". C’est bien connu, les mouvements de jeunesse sont un moyen d’apprendre des valeurs comme la solidarité, le partage ou encore la débrouillardise.

Si les enfants prennent du bon temps durant dix jours, les parents aussi. "Mon deuxième enfant doit encore partir en camp et puis… je profite. C’est pour rire mais on a quelques travaux à faire dans la maison et le départ en camp des enfants est le bon moment pour faire un peu de peinture", explique une jeune mère. Le camp représente donc du temps libre pour ces derniers mais ils soutiennent surtout le caractère positif de cette expérience pour leur enfant. D'ailleurs, ils sont souvent, eux-mêmes, des anciens patronnés . Cette année, les 105 jeunes s'égaieront sous le thème des jeux vidéos. Le patro s'adapte aussi à l'air du temps.

Nina Zanatta

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK