Les trains Quévy-Bruxelles sont-ils réellement menacés ?

La SNCB ne communiquera pas sur son plan hennuyer avant le 10 mars prochain.
La SNCB ne communiquera pas sur son plan hennuyer avant le 10 mars prochain. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le journal La Province annonçait mercredi que 20 trains par jour pourraient être supprimés entre Bruxelles et Mons dans le prochain plan de transport de la SNCB. Qu'en est-il réellement?

La SNCB, contactée par nos soins, refuse de s'exprimer avant le 10 mars prochain, date à laquelle elle présentera son projet pour le Hainaut, en matière de transport. Ce plan devrait entrer en vigueur à la fin de l'année 2014.

Elle ne nie pas que l'offre sera revue, mais il est surtout question, dit-elle, d'adapter l'offre à la demande.

Le plan de transport n'a plus été revu depuis 1998, et un remaniement devrait permettre de trouver des solutions aux retards fréquemment soulignés par les navetteurs.

Quoiqu'il en soit, les élus locaux, tous partis confondus, sont bien décidés à ne pas laisser faire n'importe quoi. Ils demandent d'ailleurs un rendez-vous avec le ministre compétent à la matière, le socialiste liégeois, Jean-Pascal Labille.

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK