Les syndicats bloquent les entrées et sorties des trois usines du groupe Lhoist

Les syndicats bloquent les entrées des trois usines du groupe Lhoist
Les syndicats bloquent les entrées des trois usines du groupe Lhoist - © Tous droits réservés

La tension sociale ne baisse pas dans les usines du groupe carrier Lhoist à Hermalle, Marche-les-Dames et Jemelle. Ce matin, les délégations syndicales ont bloqué l’entrée des trois usines, pour empêcher les entrées et sorties des camions. Un plan de restructuration prévoit le départ d’une centaine de travailleurs.

Sur ce point, un accord est intervenu il y a quelques semaines. Mais les négociations butent maintenant sur les conditions de départ. Les syndicats estiment que les propositions de la direction sont nettement insuffisantes. La FGTB et la CSC redoutent également une réduction des mandats syndicaux dans la nouvelle organisation du groupe Lhoist.

La direction regrette le blocage de ses trois usines. Le nombre mandats s’élève actuellement à 113 pour 540 travailleurs, ouvriers et employés. La nouvelle organisation ne réduirait ce nombre que de 10%, insiste la direction, alors que 100 personnes quitteront l’entreprise, soit 20%. La direction serait aussi disposée à revoir les conditions de départ des travailleurs, jugées imbuvables par les syndicats.

Ce vendredi, un conseil d’entreprise extraordinaire est convoqué. Il sera suivi d’une nouvelle négociation.

Archives : Journal télévisé du 12/09/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK