Les services d'épandage de Wallonie sont sur le pied de guerre

Personne n’a oublié l’hiver rigoureux que l’on a connu l’année dernière. La Région wallonne a répandu plus de 100 000 tonnes de sel.
Personne n’a oublié l’hiver rigoureux que l’on a connu l’année dernière. La Région wallonne a répandu plus de 100 000 tonnes de sel. - © Belga

Après avoir connu deux hivers particulièrement rigoureux, la Région wallonne a préféré prendre ses précautions cette année en augmentant ses réserves de sel et en modifiant la gestion de l’épandage. Sur les routes, la saison hivernale commence dès ce samedi ; un millier d’hommes et 500 véhicules sont désormais mobilisables.

Les automobilistes ne sont pas près d'oublier le dernier hiver : ses chutes de neige incessantes et les routes paralysées pendant plusieurs jours. 2010-2011 est d'ailleurs une année record, les chiffres sont éloquents. 110 jours d'interventions pour les épandeuses et les chasse-neige, plus de 100 000 tonnes de sel épandues sur les autoroutes et routes régionales.

Pour l'hiver qui s'annonce, la Région a retenu la leçon. Le stock de sel a été quasiment doublé pour pratiquement atteindre le volume total déversé l'an dernier. Le nombre de côtes sensibles a lui-aussi été revu à la hausse. On dénombre désormais 25 points particulièrement surveillés car jugés à risque.

Et puis un protocole a été signé avec les autorités luxembourgeoises et françaises. Il devrait permettre de mieux coordonner une éventuelle interdiction de circuler pour les poids lourds.

Dès à présent, environ un millier d'hommes et 500 véhicules sont mobilisables pour intervenir, de façon préventive ou curative. Des équipes sont aussi prévues pour des travaux d'urgence en cas de dégâts au revêtement routier. La Région se dit donc prête à affronter les rigueurs de l'hiver sur les 8000 kilomètres d'autoroutes et de routes qu'elle doit gérer.

 

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK