Les réseaux sociaux, cibles des hackers

Les hackers se procurent les mots de passe de leur victime pour pirater leur compte et ainsi prendre leur identité.
Les hackers se procurent les mots de passe de leur victime pour pirater leur compte et ainsi prendre leur identité. - © Belga

Des pirates informatiques sévissent via les réseaux sociaux, tel Facebook. Ils se procurent les mots de passe de leur victime pour pirater leur compte et ainsi prendre leur identité. A Frasnes-lez-Anvaing notamment, plusieurs ados se sont ainsi fait piéger.

Méfiance avec les vidéos d'origine douteuse qui envahissent les réseaux sociaux. C’est ce que s’est dit la tante d’une adolescente dont le compte avait été piraté… Le profil Facebook de Coralie – la jeune fille en question – présentait en effet des anomalies. Fabian Carteuse, le papa d’un autre ado piégé, lui, a décidé de prendre les choses en main : ''Je voyais le chat de cette personne avec des amis de Coralie ; j’ai contacté les parents en leur demandant d’être très vigilants par rapport à l’adresse de leur fille. Son compte était en effet piraté.''

La direction de l’école a également été prévenue. Et le mot de passe de Coralie a bien évidemment changé. Une attitude à adopter lorsque vous êtes victimes d’intrusion, conseille Olivier Boggaert (commissaire à la Computer Crime Unit de la police fédérale) : ''Ce n’est pas une forme nouvelle mais cela évolue tout le temps. On connaissait le fishing – le hameçonnage comme disent les Québecquois –  une technique qui consiste à vous envoyer un mail en vous demandant (pour des raisons de sécurité) de redonner vos informations personnelles. Il a aussi la technique de l’infection de votre ordinateur, avec un lien infecté.''

Notez que ce réseau de hackers partirait du Bénin. Toute cette région de l'Afrique francophone s'est "spécialisée" dans cette forme de délit.

 

Stéphanie Vandreck

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK