Les refuges tirent la sonnette d'alarme: ils n'ont plus de place pour recueillir les chats abandonnés

L’interdiction de donner ou de vendre des chats sur Internet ainsi que la canicule expliquent en partie ce phénomène. Mais le problème principal réside encore et toujours dans le comportement des propriétaires…

Enfermés dans des cages, des dizaines de chats patientent. Depuis fin avril, 308 chatons ont été abandonnés dans ce refuge louviérois, où nous sommes rendus. C’est 30% de plus qu’en 2017.

"Ce sont souvent des femelles – des mamans – qui arrivent ici, parce qu’elles n’ont pas été stérilisées à la maison, explique Amandine Jadoul, coordinatrice à la SPA de La Louvière. Elles sont parties durant la période de chaleur et reviennent en mode "Kinder surprise", si je puis dire. Une fois qu’ils s’en rendent compte, les propriétaires mettent alors l’animal à la porte parce qu’ils ne veulent pas assumer le fait de ne pas les avoir stérilisées. Et c’est nous qui récupérons toute la petite famille…"

"Le business des animaux engendre beaucoup de souffrance"

Les chatons trouvent rapidement une famille attendrie. Un effet "mignon" qui s’essouffle quand le chat devient adulte ou engendre des coûts plus importants, comme une stérilisation.

"Dans un monde idéal, les refuges n’existeraient pas parce que tout le monde traiterait correctement son animal. Il n’y aurait plus besoin de les abandonner car chacun aurait réfléchi…, dépeint Gaëtan Scoldino, président de la SPA de la Louvière. Mais dans la réalité, c’est un peu plus compliqué… Parfois, on craque. On en veut aux éleveurs et commerçants qui font en sorte que des adoptions non réfléchies aient lieu. Trop souvent, c’est le cas ! Les animaux sont malheureusement devenus un business. Et cela génère beaucoup de souffrance animale."

Précisons que la SPA de La Louvière refuse d’euthanasier les animaux qu’elle ne peut pas accueillir. Elle privilégie une solution intermédiaire. En attendant une adoption définitive, des chats sont hébergés auprès de familles d’accueil. La SPA fournit le matériel et la nourriture.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK