Les propositions des partis en matière de mobilité en Région bruxelloise

Les propositions des partis en matière de mobilité en Région bruxelloise
Les propositions des partis en matière de mobilité en Région bruxelloise - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La mobilité occupe particulièrement les débats en période électorale. Un RER à la traîne, comment établir une mobilité durable en ville, le développement de l’offre de transports en commun, ... Les propositions des partis politiques divergent et se rencontrent. Petit tour d’horizon.

La gratuité de la STIB

Pour le CDH, une gratuité complète n'est pas réaliste et risque d'empêcher certains investissements pour développer l'offre de la STIB. Les humanistes veulent analyser l'effet d'une gratuité sélective, par catégorie d'âge et sociale sur la mobilité globale.

Le parti Ecolo propose une gratuité ciblée, rendre gratuit les transports bruxellois aux jeunes de 25 ans, les chômeurs et les bénéficiaires du CPAS. Le parti prévoit un budget pour permettre les investissements nécessaires à l’amélioration des fréquences et de l’offre de service.

DéFi est contre la gratuité des transports en commun. Le programme prévoit plutôt des investissements dans l'amélioration de l'offre, le développement des transports publics et le confort des usagers, plutôt que de financer une gratuité sur un réseau déjà saturé.

Pour le MR, la gratuité est un mythe et n’offre pas de garantie d’une utilisation accrue. Le coût sera reporté sur la collectivité.

Le PS est favorable à une gratuité instaurée progressivement, en commençant par les jeunes jusqu'à 25 ans et les plus de 65 ans.

Le PTB revendique la mobilité comme un droit pour tous et doit être à ce titre entièrement gratuit.

Le PP est contre la gratuité de la STIB.

Les péages urbains pour limiter les voitures en ville

Le CDH est contre l’installation de péages pour entrer dans Bruxelles aux heures de pointe. Pour le parti il faut réfléchir à la mobilité globale notamment en améliorant l’offre RER.

Les verts sont favorables, c’est l’une de leur proposition concrète pour désengorger la capitale. Les écolos proposent un système concentré uniquement dans la zone intérieure à la petite ceinture, le quartier Européen et la gare du nord.

Les membres de DéFi demeurent favorables à l'instauration d'un péage urbain aux portes d'entrées de la Région. Selon eux, les bénéfices de ce péage doivent être investis dans les transports en communs.

Le Mouvement Réformateur, le Parti Socialiste et le PTB sont contres l’installation de péages. Ils veulent plutôt inciter à utiliser les modes de transports alternatifs.

Les pistes cyclables

Doivent-elles toujours être prévues lors du réaménagement des routes? Pour ce dernier point abordé ici, tous les partis se mettent d’accord sur cette proposition, avec un argument commun d’une mobilité douce mieux intégrée en Région bruxelloise.

Le Scan du 15/04/2019 sur les embouteillages bruxellois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK