Les premiers vélos bruxellois de Velofabrik sont sortis de l'atelier

Le premier vélo de Vélofabrik
Le premier vélo de Vélofabrik - © RTBF

Les premiers vélos de Velofabrik viennent tout juste de sortir de leur atelier de montage. Velofabrik, c'est une petite société coopérative qui a lancé il y a plus d'un an ce projet d'assembler des vélos à Bruxelles. Des vélos spécifiquement conçus pour les habitants de la Capitale. Reportage dans leur atelier de montage au cœur du quartier Aneessens.

L'ambiance est studieuse dans l'atelier. Les mécaniciens, comme Steffen, tâtonnent encore un petit peu car ce sont les tout premiers vélos qui sont assemblés. Mais cette fois, ça y est, c'est du concret. "L’assemblage a commencé ! Et là on regarde ce que ça donne d’un point de vue esthétique parce qu’on a du mal à imaginer le passage de la théorie à la pratique".

"On en a parlé beaucoup mais maintenant on les fait !" ajoute Wouter Tas, l’un des membres fondateurs de Velofabrik. Comme une dizaine d'autres coopérateurs, il a sacrifié une partie de son congé de Noël pour travailler à l'atelier. "C’est une phase très importante. Maintenant il y a toujours plein de petites choses qui doivent se mettre en place". Il faut par exemple encore choisir le lettrage pour les inscriptions sur le cadre. "On veut de la sobriété et en même temps, il faut que le fait que c’est fabriqué à Bruxelles se voit. On cherche donc le meilleur endroit pour l’écrire sur le cadre". Quelques petits détails encore à régler. Mais le premier vélo est prêt à rouler.

"C'est assez excitant"

Jean-Philippe Gerkens, le responsable de Velofabrik est heureux. "Dans un projet comme celui-là, il y a des hauts, il y a des bas. Il y a des moments de doute. C’est quand même énormément d’investissements. Heureusement, nos coopérateurs nous font confiance. Mais oui, c’est assez excitant d’arriver à la finalisation du premier vélo. Et je le trouve finalement assez beau. Il correspond bien à ce qu’on avait rêvé".

Mais ce n'est qu'une première étape dans le projet. Pour l'instant, Velofabrik a une quinzaine de commandes. Elle espère monter et vendre100 vélos cette année. "Tout reste à faire. Il y a la saison du printemps 2015 qui arrive devant nous. C’est là qu’on va voir si la rue nous aime, si les cyclistes vont accrocher. Et puis après ça, il y aura 2016 où peut-être on pourra engager plus de monde. Et commencer à créer de l’emploi. Car c’est aussi au cœur de notre projet. L’année 2016 va donc être cruciale également". L'objectif d'ici deux ans est d'engager une dizaine de personnes.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK