Les pompiers bruxellois suspendent leur préavis de grève

Les trois syndicats en front commun SLFP-CSC-FGTB avaient fait part lundi de leur désaccord quant à la perspective de la création d'un organisme d'intérêt public (OIP) qui absorberait le département prévention du SIAMU (Service d'Incendie et d'Aide médicale urgente de la Région de Bruxelles-Capitale), tel que présenté lors d'un comité de négociation au cabinet de la secrétaire d’État bruxelloise en charge de la Fonction publique, Fadila Laanan, en présence de représentants du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et de la secrétaire d’État bruxelloise en charge du SIAMU, Cécile Jodogne.

Le délégué du SLFP avait alors précisé que la décision d'activer ou non le préavis de grève déposé vendredi dernier était liée à la rencontre programmée au cabinet de Rudi Vervoort jeudi en fin de journée.

Les syndicats s'opposaient à "un projet de détricotage du SIAMU" et rappelaient que leur demande de compléter le cadre du personnel n'est toujours pas satisfaite.

Selon Eric Labourdette, la réunion de jeudi au cabinet du ministre-président Vervoort a été constructive. Les délégués des pompiers ont eu droit à un certain nombre d'éclaircissements dont ils avaient été privés jusqu'à présent. Il leur a été notamment précisé que la réforme envisagée était destinée à améliorer le fonctionnement du service et que le gouvernement bruxellois se pencherait sur un avant-projet le 18 décembre prochain.

Le préavis de grève a été suspendu dans l'attente d'en savoir plus sur celui-ci.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK