Les policiers de la zone de Mons-Quévy en ont ras-le-bol du manque d'effectifs

Il manquerait une quarantaine d'agents dans la zone de police Mons-Quévy (illustration).
Il manquerait une quarantaine d'agents dans la zone de police Mons-Quévy (illustration). - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Il y a eu les grèves dans les prisons, il y a toujours la menace terroriste qui mobilise des agents. La semaine dernière, les syndicats pointaient du doigt des véhicules accidentés et des combis de remplacement pas vraiment adaptés au terrain. C'est la goutte d'eau qui va peut-être mener à des actions, d'autant qu'il manque 41 agents dans cette zone de police.

"En fait, il devrait y avoir 357 policiers minimum. C’est une norme légale prévue par un arrêté royal. Nous sommes bien en-dessous puisqu’ici il y a 316 policiers", explique Philippe Bailly du Syndicat Libre de la Fonction Publique (SLFP).

Cette charge de travail devient vraiment inextricable

Un manque d’effectifs criant qui a des conséquences concrètes sur le terrain. "D’abord, ça met en danger le personnel qui travaille parce que ça veut dire moins d’effectifs sur le terrain. Au final, c’est la population qui en pâtit parce que ça veut dire moins de présence policière sur le terrain. De plus, les policiers sont fatigués, font des heures supplémentaires… Ils sont à bout, peuvent tomber malade, ce qui fait que ceux qui restent prennent encore plus de travail. Et donc, cette charge de travail devient vraiment inextricable."

Une réunion est planifiée pour le 21 septembre. "Nous avons demandé de venir avec un plan d’engagement concret et avec la réponse du politique par rapport à cet engagement. Si le politique reste sourd à nos revendications, qui sont plus que légitimes, nous serons obligés d’envisager des actions."

Du côté des responsables de la zone de police, on se dit conscient du mal-être qui règne pour l'instant et on se dit prêt à engager une petite vingtaine d'agents, mais encore faut-il les trouver.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK