Les plans "grand froid" se terminent, mais le printemps est encore loin

Fin du plan grand froid. L'abri de nuit reste ouvert, mais les 33 lits supplémentaires de la caserne de Jambes, ne seront plus accessibles à partir de dimanche.
Fin du plan grand froid. L'abri de nuit reste ouvert, mais les 33 lits supplémentaires de la caserne de Jambes, ne seront plus accessibles à partir de dimanche. - © RTBF-Serge Otthiers

Dans les grandes villes, les plans "grand froid" se terminent, et pourtant les nuits s'annoncent encore très froides. A Namur, la fin du plan annonce la fermeture des 30 lits supplémentaires, de la caserne de Jambes.

La ville de Namur vient de dresser le bilan du premier hiver, avec son nouvel abri de nuit. Il a été inauguré fin août, et à la capacité de 33 lits, on peut ajouter 30 places supplémentaires pour l'hiver, à la caserne de Jambes.

Preuve que ce nouvel abri répondait à une demande, il a accueilli depuis le 1er novembre, 4 621 nuitées.

Mais l'abri, ce n'est pas seulement un lit pour la nuit, c'est aussi si la personne le désire, un accompagnement et une prise en charge par les différents services sociaux. Avec comme objectif de réinsérer le demandeur dans la vie sociale.
Myriam Sabrir, assistance sociale au dispositif social d'urgence de Namur, évoque le rôle du service :

"Notre rôle est de les accompagner dans leur problématique. Que ce soit la consommation d'alcool, ou d'autres produits, ou encore un souci de santé. Maintenant si cela demande juste d'être en sécurité, au chaud, et de pouvoir se laver, on répond à ce besoin-là. Un sourire, un peu de chaleur; mais dans ce cas, il y a une durée maximum de 45 nuits."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK