Les plaisirs d'Hiver sont annulés

Le sort des Plaisirs d'Hiver ne laissait pas vraiment de place au doute. La Ville de Bruxelles a confirmé que le plus grand Marché de Noël du pays était bien annulé, tout comme les attractions et les événements liés aux Plaisirs d'Hiver, pour limiter la propagation du covid-19.

La Ville a tout de même pris le parti de conserver les illuminations de la Grand-Place et des rues voisines. Cette année, 142 rues et artères commerçantes rayonneront à l'approche de Noël. "La priorité, c'est la santé de la population, mais nous voulions quand même offrir quelque chose à l'approche des fêtes de fin d'année", précise Delphine Houba, échevine de la Culture, du Tourisme et des Grands événements. "Mais Plaisirs d'Hiver, c'est de la chaleur surtout, et cela se fête à plusieurs niveaux", insiste l'échevine. Le sapin de Noël, par conséquent, trônera bien au centre de la Grand-Place, tout comme la crèche. 

Un manque à gagner pour les commerçants

Environ 250 chalets sont traditionnellement installés à l'occasion des Plaisirs d'Hiver. En 2020, il n'y en aura aucun. "L'année a été difficile pour les commerçants, mais aussi pour les forains. On ne peut pas encore chiffrer la perte que cela représente pour eux, mais ce sera certainement énorme", avance Delphine Houba. 

L'année dernière, les Plaisirs d'Hiver accueillaient trois millions de visiteurs. Des locaux ou des touristes qui flânent dans les rues et les commerces de Bruxelles. "Cette année, on n'a pas d'objectifs chiffrés en termes de visiteurs. Le ton est plutôt à la sobriété. L'objectif, cette année, c'est vraiment d'apporter un peu de magie et de lumière à la population. De remonter le moral de la population", conclut Delphine Houba. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK