Les plaines de jeux couvertes de plus en plus prisées

Les plaines de jeux couvertes rencontrent de plus en plus de succès (illustration).
Les plaines de jeux couvertes rencontrent de plus en plus de succès (illustration). - © Belga

A Tournai par exemple, une troisième plaine de ce type vient d’ouvrir. Ces endroits rassemblent des trampolines géants, d'immenses châteaux gonflables ou encore des pistes de mini-karting… Une aubaine pour les enfants et leurs parents, surtout lorsqu’il pleut. Mais attention à la désocialisation.

Magic Parc vient d’ouvrir dans le Tournaisis. Cette plaine de jeux couverte s’étend sur 1500 m² et compte 250 places assises. Les propriétaires ont également prévu des salles spéciales pour fêter les anniversaire mais aussi et surtout des jeux taille XXL !

Un cocktail qui marche : le succès des plaines de jeux couvertes ne faiblit pas. Même si l’accès est payant et les boissons se marchandent au prix plein, les familles ont le sourire. Les enfants s’occupent et s’amusent, même quand il fait mauvais…

Pourtant, ce genre de plaine possède un désavantage, déclare le psychopédagogue Bruno Humbeek : ''On n’est plus en train de créer des interactions. On a très souvent des enfants qui font leur parcours chacun pour soi, très peu d’enfants jouent avec d’autres ou font connaissance.'' C’est le modèle américain, conclut Bruno Humbeek. Chacun pour soi, mais à l’intérieur d’un groupe.

Des comportements identiques se retrouvent dans les parcs d'attraction, les gigantesques piscines ou les méga-dancings. A contrario, selon Bruno Humbeeck, les petits parcs, les plaines de jeux favorisent la découverte de l'autre.

Nous nous sommes rendus à Tournai, à la découverte de ce nouveau type de plaine. Notre reportage est à écouter ci-contre.

 

Charlotte Legrand

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK