Les pharmaciens bruxellois pourront aussi signaler des violences intrafamiliales

Pharmacie à Schaerbeek, en mars 2020
3 images
Pharmacie à Schaerbeek, en mars 2020 - © LOAN SILVESTRE - BELGA

Les pharmacies situées en Région bruxelloise pourront prochainement signaler des violences intrafamiliales et conjugales. Une résolution en ce sens déposée par Delphine Chabbert (PS) et cosignée par onze députées issues de onze groupes différents, a été approuvée vendredi par le Parlement régional. Le système envisagé est similaire à celui développé en France, en Espagne ou encore en Région flamande.

Certaines communes bruxelloises ont également pris des initiatives en ce sens. Une personne victime de violences intrafamiliales aura l’opportunité de se rendre chez son pharmacien où elle pourra appeler à l’aide en feignant de commander un 'masque 19'. Le pharmacien lui demandera alors ses coordonnées, prétendument pour passer la commande du masque. Ces coordonnées seront ensuite transmises à la police.


►►► À lire aussi : Le CPAS de Mons fait de votre pharmacien un interlocuteur privilégié en cas de violences conjugales


Durant la période de confinement destinée à ralentir la propagation du coronavirus (Covid-19), les appels concernant des violences intrafamiliales ont augmenté. Le gouvernement bruxellois a d’ores et déjà mis en place un groupe de travail visant à lutter contre les violences intrafamiliales. Une proposition de loi similaire a été déposée à la Chambre par la députée Laurence Zanchetta (PS), a également indiqué Delphine Chabbert.

Campagne contre la hausse des violences familiales (reportage JT du 29 avril)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK