Les Namurois peuvent donner leur avis concernant le projet immobilier au Square Léopold

Une première enquête publique s'ouvre ce mercredi 9 juin concernant le projet immobilier "Le Côté verre". Le groupe Besix propose de construire à côté de la gare de Namur, sur le site du Square Léopold, 50.000 mètres carrés de commerces, logements et bureaux. L'enquête, ouverte jusqu'au 8 juillet, permet à la population de donner son avis. Et il y a fort à parier que les réactions seront nombreuses.

Une saga depuis 10 ans

Le Square Léopold, c'est une saga qui agite la vie politique namuroise depuis 10 ans. Le projet est soutenu par la majorité communale emmenée par Maxime Prévot, qui y voit une occasion de redynamiser tout le nord de la corbeille et de rendre le centre de Namur plus attractif sur un plan commercial.

Mais dès le départ, la perspective de perdre les arbres centenaires du parc a suscité une levée de boucliers. Qui sont les opposants au projet ? Il y a d'abord une mouvance environnementale qui se bat pour la préservation du Square Léopold, devenu malgré son manque évident d'entretien un symbole de la lutte contre la perte de nature. Ensuite, certains commerçants sont très inquiets à l'idée de construire un nouveau centre commercial d'environ 20.000 mètres carré dans le haut de la ville. Ils redoutent que ce centre les prive d'une bonne partie de leur clientèle. Il y a enfin des habitants qui trouvent que les bâtiments prévus sont beaucoup trop gros pour une ville comme Namur où il n'y a pas de gratte-ciel. Un conseiller communal de l'opposition a comparé le projet de Besix aux paquebots qui défigurent la ville de Venise... 

A quoi sert cette enquête publique ?

Cette enquête publique qui s'ouvre ce mercredi 9 juin ne porte encore que sur les grandes lignes du projet. Dans le jargon technique, cela s'appelle une "modification du périmètre de remembrement urbain" (PRU). En gros, Besix demande aux pouvoirs publics d'accepter un changement d'affectation du territoire à cet endroit où le logement n'était pas prévu.

Mais le promoteur a déjà donné beaucoup de détails, non seulement la proportion entre les différentes fonctions (18.000 m2 de commerces, 10.600 m2 de logements, 10.000 m2 de bureaux), mais aussi leur distribution sur le site ainsi que les gabarits des immeubles.

Les avis qui seront récoltés sont censés éclairer les pouvoirs publics : la ville de Namur, qui remettra un avis, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne, qui délivrera le permis. Et éventuellement le ministre wallon de l'Aménagement du territoire, qui pourrait être amené à trancher en dernier recours.

Toutes les informations sont disponibles sur le site web de la ville, au chapitre "enquêtes publiques". Pour mieux se rendre compte, des proportions, une maquette du projet est exposée à la Maison des citoyens, à l'hôtel de ville rue de Fer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK