Les mésanges victimes d'une maladie, comment agir ?

Les mésanges victimes d'une maladie, comment agir ?
Les mésanges victimes d'une maladie, comment agir ? - © PATRICK PLEUL - AFP

Depuis le début du printemps, les signalements de mésanges malades ou décédées affluent chez Natagora. "Depuis la mi-mars nos observateurs nous signalent un nombre important de décès chez les mésanges, en particulier chez les mésanges bleues. Ce sont principalement des adultes" explique Anne Weiserbs biologiste, et ornithologue chez Natagora. "L’Allemagne a connu le même problème. Des oiseaux ont été analysés. Ils sont contaminés par une bactérie, la Suttonella ornithocola. Cette bactérie est connue depuis 1996. Elle a été découverte pour la première fois en Angleterre. Aujourd’hui, on a une émergence de ce pathogène".

Comment agir ?

"Ce qui est important c’est de ne pas favoriser la propagation de la maladie. Si vous observez un oiseau malade chez vous, il faut réagir. Il faut arrêter le nourrissage, au moins pendant deux semaines". Il en va de même pour la bassine d’eau. L’idée est d’éviter une concentration importante d’oiseaux pour leur permettre à eux aussi, de respecter un maximum, la distanciation sociale. Pour éviter la propagation de la maladie et des autres pathogènes en général, quand on nourrit, on ne laisse pas de grandes quantités de nourritures qui vont stagner et sur lesquels les oiseaux vont déféquer.

Quels sont les symptômes ?

La maladie provoque une pneumonie chez les oiseaux malades. Ils peuvent présenter plusieurs symptômes : plumage gonflé, oiseau apathique qui ne s’envole pas quand on l’approche, les yeux peuvent être collés, difficultés respiratoires. "On ne touche pas l’oiseau, on le laisse bien où il est".

Dangereux pour l’homme ?

La biologiste est rassurante. "Depuis 1996, nous n’avons aucune connaissance d’une transmission de l’oiseau à l’homme ou aux animaux de compagnie. Cette bactérie n’est pas dangereuse pour l’homme".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK