Les Marolles redoutent un nouveau projet immobilier dans le quartier

sept maisons de la rue de la Samaritaine seraient concernées par un nouveau projet immobilier
sept maisons de la rue de la Samaritaine seraient concernées par un nouveau projet immobilier - © Tous droits réservés

On ne parle pas encore de nouvelle "bataille des Marolles" comme en 1969 (à l'époque, le quartier s'était insurgé contre les projets d'extension du palais de justice)...mais quand-même! Il est cette fois question de démolir, reconstruire ou rénover sept maisons de la rue de la Samaritaine et de la rue des Chapeliers.

De vieilles maisons, en mauvais état, mais qui feraient selon certains, partie de l'âme du quartier. Un quartier que Véronique Bergen, souhaite défendre contre les appétits de promoteurs immobiliers. Or, il y a quelques jours, elle a vu fleurir sur les murs les affiches rouges du service d'urbanisme : "au vu des plans, nous craignons que la rue de la Samaritaine et les rues voisines ne perdent de leur charme. Nous redoutons aussi que les nouveaux logements ne chassent du quartier les habitants moins favorisés. C'est comme si le Sablon commençait à grignoter le quartier de la Samaritaine". Et cette crainte est partagée par Matthieu Biotteau, coordinateur du comité de la Samaritaine : "C'est un projet privé et qui aura forcément des répercussions sur l'ambiance du quartier". Les habitants actuels pourraient ne pas s'y retrouver, c'est en tout cas l'avis d'Huguette Van Dyck. Elle connait bien le quartier pour avoir géré pendant longtemps le petit théâtre de la Samaritaine. '"J'y avais aussi un atelier de confitures, et cela fait donc quarante-cinq ans que je suis dans cette la rue.  La rue de la Samaritaine, c'est un village et je voudrais que cela reste un village".
Pour plus de renseignements sur le projet en cours, une commission de concertation est prévue le 5 décembre.
Et les gens qui souhaitent y participer ont jusque ce 24 novembre pour s'inscrire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK