Les maquettes de Mini-Europe iront-elles au pied de la butte du lion de Waterloo ?

Mini-Europe est prié de quitter le plateau du Heysel pour la fin août 2013.
2 images
Mini-Europe est prié de quitter le plateau du Heysel pour la fin août 2013. - © Belga

L'idée avait fait sourire certains il y a quelques semaines. Pourtant, ce projet de déménagement tient la corde en ce moment, semble-t-il. Les autorités locales y croient dur comme fer en tous les cas.

Mini-Europe est prié de quitter le plateau du Heysel dans un peu plus d'un an. Son bail prendra fin le 31 août 2013. Ses responsables recherchent donc un nouveau lieu d'accueil. Et même si ils avouent préférer rester dans la capitale, l'idée de débarquer à Braine-l'Alleud n'est pas du tout exclue.

La commune est candidate. Elle souhaite d'ailleurs intégrer le parc d'attractions dans le chantier de rénovation du champ de bataille. Pour le bourgmestre Vincent Scourneau, ce serait idéal pour les deux attractions. "C’est tout à fait complémentaire ! Par rapport à ce qui va se faire dans le cadre du chantier actuellement en cours et qui vise les nouvelles technologies 3D, Mini-Europe, ce sont des maquettes où l’on découvre des places importantes, des villes européennes. Cela vient effectivement compléter une sorte d’éclectisme touristique qui permettra à chaque famille de trouver ce qu’elle recherche. Soit du côté des nouvelles technologies, soit du côté plus familial où l’on parcourt un parc bien arboré, et ce de manière peut-être plus traditionnelle."

L'an dernier Mini-Europe aurait attiré 360 000 visiteurs. Du côté de la direction du parc, on attend donc de connaître le contenu de l'appel d'offres pour le réaménagement du Heysel avant de prendre une décision. Mais le directeur Thierry Meeus reconnait que l'offre de Braine-l'Alleud est attrayante.

Sébastien Remacle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK