Les logiciels libres à l'honneur cette semaine à l'ULB

Les logiciels libres à l'honneur cette semaine à l'ULB
Les logiciels libres à l'honneur cette semaine à l'ULB - © Tous droits réservés

Cette semaine, les rencontres mondiales du logiciel libre se tiennent à l'Université Libre de Bruxelles. Traitements de texte, systèmes d'exploitation, feuilles de calcul. Les logiciels libres sont gratuits et libres de droits. A la base, mis en ligne par des passionnés qui les développent, ils sont une solution de remplacement des logiciels payants, développés par Microsoft ou Apple. D'ailleurs les administrations bruxelloises elles-mêmes en utilisent.

Chez nos voisins français, l'exemple souvent cité est celui de la gendarmerie qui a décidé il y a quelques années de passer aux logiciels libres.  Emmanuel Charpentier est membre de l'April une association qui défend les logiciels libres en France : "Des gens très intelligents qui ont décidé d’obtenir une certaine forme d’indépendances et de faire des économies parce que là ils ont décidé de passer tout en logiciel libre, pas juste la bureautique, mais aussi les systèmes d’exploitation, les développements qu'ils mettent en place et globalement ça leur coûte beaucoup moins cher et en plus de ça ils sont beaucoup plus indépendants et ils n’ont pas de risque de virus et autre attaque de sécurité."  

Ces arguments séduisent aussi le gouvernement bruxellois

Puisqu'ils sont gratuits, ils doivent permettre de réaliser des économies. Dans son accord de 2004 déjà le gouvernement bruxellois encourageait l'utilisation de logiciels libres. Et aujourd'hui ils sont bien présents dans l'administration. Pour le guichet électronique ou l'application Fix my street par exemple comme le confirme Tony Decoux du centre informatique bruxellois : "Le centre informatique pour la région bruxelloise fait la promotion des logiciels libres depuis des années par exemple pour développer les sites de nos clients : CPAS, Communes, le portail régional officiel Bruxelles irisnet et les portails thématiques mobilité, logement et urbanisme." Le logiciel libre fait son trou petit à petit, mais il doit encore le faire dans la formation même s'il est déjà présent dans les études en informatique.  Ces rencontres autour du logiciel libre se poursuivent jusque jeudi à l'ULB. Retrouvez les différents infos ainsi que le programme de ces rencontres sur  programme : http://2013.rmll.info

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK