Les locaux de la régie de rénovation de Saint-Josse perquisitionnés

Illustration - Les locaux de la régie de rénovation de Saint-Josse perquisitionnés
Illustration - Les locaux de la régie de rénovation de Saint-Josse perquisitionnés - © NICOLAS MAETERLINCK

Une douzaine d'enquêteurs de la police fédérale ont perquisitionné les locaux de la régie de rénovation de Saint-Josse. Il s'agit, selon nos informations, des suites d'une plainte déposée il y a plusieurs années déjà par l'échevin MR Geoffroy Clerckx. La justice s'intéresserait aux conditions de passation de plusieurs marchés publics de travaux.

La régie de rénovation est hébergée dans un bâtiment de l'avenue des Arts, le long de la petite ceinture. Elle a reçu, ce jeudi matin, la visite d'enquêteurs qui ont passé plusieurs heures sur place.

Depuis des années, des élus de l'opposition se plaignent de certains marchés publics de travaux. La plupart des chantiers confiés à la régie de la rénovation urbaine seraient affectés de nombreuses malfaçons et grevés de surcoûts, parfois importants. C'est souvent le même entrepreneur que la commune désigne pour ces chantiers.

Un ancien échevin MR, aujourd'hui conseiller communal de l’opposition, a régulièrement alerté la justice et fait part de ses soupçons, mais sans recueillir beaucoup d'échos jusqu'à présent.

Le vent semble avoir tourné, la justice ayant sans doute attendu la fin des élections communales pour agir. On peut toutefois se demander s'il n'est pas trop tard. Les enquêteurs ont interrogé le fonctionnaire responsable de la régie de rénovation et le secrétaire communal, chef de l'administration. Le bourgmestre Jean Demannez n'a pas été entendu. Il a appris la visite de la police de la bouche du secrétaire communal.

Ph. Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK